Méthodologie du sondage

Complément à la page 11 Un chez-moi à mon coût

Le sondage a été réalisé par la firme de communication de l'Université Laval, Préambule Communication Inc. Le sondage téléphonique réalisé pour le compte d'Éric Brassard éditeur s'est déroulé entre le 4 décembre 1998 et le 4 janvier 1999, dans les régions de Montréal et Québec. 

Le pré-test a été réalisé le dimanche précédant le début du sondage; il a permis d'évaluer la qualité du questionnaire. L'échantillonnage du pré-test a été choisi aléatoirement dans cinq foyers résidentiels de Québec et dans cinq foyers résidentiels de Montréal à partir de l'annuaire téléphonique.

Au total, 3400 noms ont été choisis aléatoirement parmi les citoyens de la ville de Montréal et de ses banlieues dans 3 annuaires téléphoniques de Bell Canada de 1998-1999. L'échantillon a été créé en sélectionnant dans l'annuaire un nom toutes les 20 pages. Sur ces
3 400 personnes, 400 étaient admissibles et ont accepté de répondre au questionnaire. Ce nombre de répondants est représentatif puisque la marge d'erreur du sondage est de ±5%, avec un seuil de confiance de 95%. Ainsi, la probabilité que les résultats du sondage se situent à l'intérieur de la marge d'erreur est de 19 sur 20.

En outre, 400 noms ont été choisis aléatoirement parmi les citoyens de la ville de Québec dans l'annuaire téléphonique de Bell Canada de 1998-1999. L'échantillon a été créé en sélectionnant dans l'annuaire un nom toutes les 30 pages. Sur 400 personnes, 101 ont accepté de répondre au questionnaire. Le nombre de répondants est indicatif seulement puisque la marge d'erreur est supérieure à 5%, avec un seuil de confiance de 95%. La marge d'erreur est donc de ±10%.

Les résultats du sondage de Montréal et de Québec ont été compilés conjointement. Les différences entre les deux sondages ne sont pas significatives puisqu'elles sont inférieures à 10%. C'est pourquoi l'analyse finale a été effectuée à partir de la compilation des résultats de Montréal et de Québec. 


Autres renseignements sur l'échantillon 

puce

Les répondants devaient être âgés de plus de 18 ans et être francophones.

puce

Au moment du sondage, 48,6% des répondants ont affirmé qu'ils étaient locataires de leur lieu de résidence, contre 48,2% de propriétaires. Les autres n'ont pas répondu à cette question.

puce

 L'échantillon compte exactement 50% d'hommes et de femmes, ce qui n'était pas prévu au départ.